Bilan carbone: Le flop des compensations des vols

LIBRE ECO WEEK-END | Le dossier Souvent pointé du doigt comme étant l’un des grands acteurs du réchauffement climatique, le secteur aérien a mis au point sa riposte. Depuis plusieurs mois, les compagnies aériennes ne cessent de communiquer sur des initiatives visant à rendre le voyage aérien "plus vert". Parmi celles-ci : la compensation carbone volontaire de son propre vol par le passager. Le principe est simple : via un logiciel, la compagnie, ou très souvent un intermédiaire, évalue la quantité de gaz à effet de serre émise pendant un vol et propose aux voyageurs de financer un projet qui en absorbera une quantité censée être équivalente. Mais d’aveux de patrons de compagnies aériennes, cette compensation volontaire est très souvent un flop. Exemples ?

Refuelling of a Lufthansa airplane
©BELGAIMAGE
Depuis plusieurs mois, les compagnies aériennes ne cessent de communiquer sur des initiatives visant à rendre le voyage aérien "plus vert". Parmi celles-ci : la compensation carbone volontaire de son propre vol par le passager. Le principe...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité