Pimalion : la start-up derrière la communication des grands

Delannois Camille

Libre Eco week-end | La start-up de la semaine

Pimalion propose une solution qui assure la gestion des contenus en mode "multicanal" et leur publication sur tout support.

Fort de son expérience dans le domaine de la communication spécialisée dans le retail pendant plus de 25 ans, Philippe Bindels décide de repartir d’une page blanche en rejoignant la start-up Romulus et son produit Pimalion.

Pimalion est une plateforme collaborative de gestion de contenus. "On offre une gestion des données référentielles avec des expertises techniques et solutions du sourcing jusqu’au publishing", explique le CEO.

En d’autres termes, la plateforme permet à tout annonceur de mettre en place une communication ciblée en fonction de chacun de ses canaux de distribution (tracts, catalogue, e-shop…) selon qu’ils soient à destination du grand public ou des professionnels, de façon à ce que le consommateur ait l’info la plus complète et adéquate possible.

"Nous nous inscrivons dans l’accompagnement d’une stratégie de contenus, un accompagnement qui se fait à chaque étape du plan de communication online et offline", poursuit le CEO, diplômé de l’Ichec.

Aujourd’hui, pour les entreprises, une plateforme digitale est un élément important dans le processus de numérisation et digitalisation de la communication. "La communication est un processus qui doit être pensé du début à la fin, selon le contenu, le support et le moment adéquat", analyse Philippe Bindels.

Autre promesse de la plateforme : développer un projet marketing centralisé ainsi qu’optimiser tous les coûts d’investissement en communication et en informatique. "Pimalion répond à un enjeu stratégique qui est de créer et transformer les données marketing en business B2B et B2C."

Des géants de la distribution comme clients

Pour le moment, la start-up est active uniquement en Belgique et en France. Parmi les clients, on retrouve des géants de la grande distribution comme Carrefour ou Trafic mais également des enseignes comme Mr. Bricolage, en France. "On est très actif dans le domaine de la grande distribution", poursuit le CEO de Pimalion. Chaque semaine, ou presque, une campagne de communication promotionnelle est menée. "Les promotions sont publiées en trois langues différentes et une version bilingue", explique Philippe Bindels. "Notre plateforme est capable d’adapter et de générer 20 000 PDF en 15 minutes, ce qui est extrêmement puissant", se félicite le CEO.

La concurrence est rude sur le marché mais aucun logiciel ne ressemble à Pimalion dans sa globalité. "Ce sont plutôt des modules de notre produit qui sont proposés par les concurrents" avance le CEO. "Notre plus grand concurrent, c’est la résistance au changement."

Une résistance qui sera de moins en moins présente au vu de l’importance de la digitalisation durant la crise sanitaire. Crise à laquelle la start-up a "plutôt bien résisté". Même si elle a dû faire face à un gel des investissements de certaines entreprises, celles qui avaient déjà investi ont continué à le faire massivement.

Pimalion fonctionne sur fonds propres mais a également bénéficié de deux financements de Digital Wallonia à hauteur de 250 000 euros. "Cette somme a été utilisée pour financer les besoins en investissements et en développement." Une nouvelle levée de fonds est prévue l’année prochaine afin d’accélérer la croissance."

Après une année dite de transition en 2019, Philippe Bindels estime que le bilan 2020 sera bon et mise sur une croissance de 30 % de son chiffre d’affaires pour 2021.

Ce qu'il faut encore savoir sur Romulus

La société Romulus a été fondée en 2015 et lance son produit Pimalion en 2017. 

Investisseurs : W.IN.G. by Digital Wallonia et des investisseurs privés.

Site : Pimalion.com

Particularité : Philippe Bindels a été nommée CEO en 2018