Le spéculoos Dandoy: une histoire vieille comme la Belgique

Des produits de grande consommation ont réussi à traverser les époques. Leur secret? Combiner le respect de la tradition tout en prenant soin d’innover. Suivre les nouvelles tendances de consommation est en effet essentiel. Pendant un mois, La Libre Eco propose chaque semaine une série estivale. Après le “Tourisme made in Belgium” et “Tous en ligne !”. Pleins feux sur “ces produits indémodables” avant les “Jeunes, chercheurs et prometteurs” qui vont repenser et améliorer le monde de demain. Cela fait presque deux siècles que le spéculoos fait la renommée de l'entreprise familiale bruxelloise, qui n'a pas cédé aux sirènes de l'industrialisation.

Le spéculoos Dandoy: une histoire vieille comme la Belgique
©GUILLAUME JC
Le spéculoos, petit biscuit croustillant et épicé, qu’on grignote presque sans fin, a fait la renommée de la Maison Dandoy. Elle a été fondée en 1829 à Bruxelles par Jean-Baptiste Dandoy, un boulanger qui a vite développé quelques spécialités pâtissières, toujours vendues dans les dix magasins de l’enseigne, comme le pain d’amandes, le pain à la grecque et bien sûr le spéculoos, devenu le produit-phare de la maison. Il représente la moitié de la production annuelle totale (200 tonnes) qui sort des ateliers Dandoy à Woluwe-Saint-Lambert et la moitié...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet