Damien Dufrasne (Dour festival): "On ne pourra pas forcer des milliers de personnes à mettre un masque en chapiteau"

Le festival de Dour a de quoi tenir jusqu’à l’année prochaine mais le manque de perspective inquiète.

Damien Dufrasne (Dour festival): "On ne pourra pas forcer des milliers de personnes à mettre un masque en chapiteau"
©Eros Anteros / Ennio Cameriere
Avec plus 50 000 visiteurs par jour en 2019, le festival musical de Dour fait partie des incontournables du côté francophone. Avec le Covid-19, le secteur est mis complètement à l’arrêt...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet