ThunderPower à Charleroi: le récit d'un fiasco

La communication politique, une des trois raisons de l’échec du dossier ThunderPower. Legoland, la solution de repli, laissera les anciens de Caterpillar sur la touche. À la Sogepa, on refuse toujours d’enterrer le dossier, même si la levée de fonds est au point mort.

Charleroi - Ancien site de Caterpillar: Thunder Power et la SOGEPA signent un partenariat visant à produire la nouvelle Chloé sur les lignes de production de l'ancien site industriel
©JC Guillaume
Entre ceux qui veulent encore y croire et qui le disent, ceux, nombreux, qui sous couvert du fameux "off the record", vous affirment, la main sur le cœur que le projet est mort et enterré, ceux qui affirment publiquement avec beaucoup de mauvaise foi qu’ils ont toujours dit que c’était un dossier compliqué et enfin ceux qui, du bout des lèvres, commencent enfin à reconnaître qu’il n’est plus prioritaire,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité