Boohoo rachète les données sur les clients de la chaîne de magasins Debenhams, en faillite

Les grands magasins Debenhams, en faillite, vont fermer définitivement leurs portes au Royaume-Uni avec des milliers de licenciements à la clé. Le groupe d'habillement en ligne Boohoo a annoncé le rachat du seul site internet et de la marque... Et les données qui vont avec.

Boohoo rachète les données sur les clients de la chaîne de magasins Debenhams, en faillite
©AFP
La Libre Eco avec AFP

Dans un communiqué, Boohoo annonce reprendre pour 55 millions de livres la "propriété intellectuelle", à savoir "les données sur les clients", la marque et d'autres informations comme certains contrats, des magasins Debenhams.

Dans un communiqué séparé, les administrateurs de Debenhams déclarent que "la liquidation des stocks va continuer en magasins pendant plusieurs semaines jusqu'à leur écoulement et la valeur de ces ventes reviendra aux créanciers. Malheureusement, tous les magasins au Royaume-Uni vont ensuite fermer leurs portes".

Une source proche du dossier jointe par l'AFP précise que les magasins Debenhams rouvriront après le confinement en cours au Royaume-Uni pour finir l'écoulement des stocks mais fermeront définitivement ensuite, ce qui va entraîner la perte de leur emploi pour les près de 12 000 salariés.

La pandémie de Covid-19 et les multiples confinements et mesures de restrictions au commerce et à l'activité ont accéléré la chute de cette institution du commerce britannique, qui était déjà en difficulté auparavant, face à la montée du commerce en ligne et aux changements des modes de consommation.

La semaine dernière, Debenhams avait déjà annoncé que 6 de ses 124 magasins, dont le principal sur Oxford Street à Londres, allaient fermer leurs portes.

Boohoo, en route pour devenir le leader du marché

"Debenhams est un commerce à la longue histoire et parmi les plus connus au Royaume-Uni dans le domaine de la mode et la beauté" avec notamment "environ 300 millions de visites annuelles sur son site" soit "l'un des dix principaux sites de vente au détail" du pays, argumente Boohoo, qui veut étendre son cœur de cible, pour l'instant essentiellement les jeunes femmes.

"Notre ambition est de créer le plus grand magasin britannique. Notre acquisition de Debenhams est d'une importance stratégique et nous permet d'accélérer cet objectif de devenir le numéro un, non seulement dans le e-commerce de mode, mais aussi dans de nouvelles catégories comme la beauté, le sport et les vêtements pour la maison", a commenté Mahmud Kamani, président exécutif de Boohoo cité dans le communiqué.

Debenhams devrait relancer sa plateforme en ligne au premier trimestre 2022, précise dans son communiqué Boohoo, dont le nom a été associé ces derniers mois à des accusations de conditions de travail abusives envers ses employés.

"Clairement, c'est un coup dur pour les gens qui attendaient des nouvelles pour leur avenir", a déclaré sur la radio BBC la ministre du Travail et des retraites Therese Coffey, ajoutant que son ministère serait "là pour aider les gens en cette période difficile".

Trois siècles d'activité

La chaîne de grands magasins avait déposé le bilan en avril et avait annoncé en décembre entamer un processus de liquidation après l'échec des discussions pour une reprise par la chaîne d'articles de sport JD Sports.

Elle était l'une des dernières chaînes de grands magasins encore en activité, après une série de faillites ces dernières années, comme BHS ou House of Fraser.

Avec la probable disparition de cette chaîne dont les origines remontent à la fin du XVIIIe siècle, une page de l'histoire du commerce britannique va se refermer.

Le groupe britannique Frasers de l'homme d'affaires Mike Ashley reste en lice pour racheter certaines activités du groupe, notamment une partie de ses magasins, mais ils ne rouvriraient pas sous l'enseigne Debenhams.