"Il faut protéger et isoler la population à risque mais pas au détriment de la santé physique et mentale des Belges"

Cinq clubs de sports - dont le David Lloyd, l'Aspria et Yoga Room - lancent une pétition pour réclamer une réouverture au plus tard le 1er mars. Et des aides dignes de ce nom.

"Il faut protéger et isoler la population à risque mais pas au détriment de la santé physique et mentale des Belges"
©Shutterstock
Jusqu’à présent dans cette crise, le sport reste le parent pauvre. Tel est le constat dressé par le collectif “Sport is essential” qui vient de lancer une pétition pour forcer les autorités à rouvrir, au plus tard le 1er mars, les clubs et salles de sport encadrés sans contacts...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité