Nyxoah se lie à un centre de recherche américain de référence et lorgne déjà le Nasdaq

La “medtech” wallonne Nyxoah a conclu une licence exclusive avec la Vanderbilt University, une référence pour les traitements des apnées du sommeil.

Olivier Taelman, CEO de Nyxoah, se dit ravi d’avoir pu convaincre les chercheurs de la Vanderbilt Univeristy.
Olivier Taelman, CEO de Nyxoah, se dit ravi d’avoir pu convaincre les chercheurs de la Vanderbilt Univeristy. ©D.R.
La société wallonne Nyxoah, introduite en Bourse de Bruxelles en septembre, commence l’année sur les chapeaux de roues. Elle doit annoncer ce mardi, juste avant l’ouverture des marchés, la conclusion d’un accord de licence exclusif avec la Vanderbilt University. Basée à Nashville (Tennessee), cette université est mondialement reconnue dans le domaine d’expertise de Nyxoah, à...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité