Comment un petit village castillan où le téléphone ne passe pas veut séduire le "grand" Jeff Bezos

Villafrechós, une commune de Castille-et-León de 500 âmes, compte mettre le grappin sur le fondateur d'Amazon.

Comment un petit village castillan où le téléphone ne passe pas veut séduire le "grand" Jeff Bezos
©afp
J.F.

Si le pari peut sembler un peu fou, voire perdu d'avance, c'était sans compter sur les origines de l'homme le plus riche du monde, qui l'ont déjà conduit à ce village par le passé. En 2011, Jeff Bezos avait fait le déplacement jusqu'à ce lieu de 500 âmes afin de renouer avec ses origines. Son grand-père (le père de son beau-père) était en effet originaire de Villafrechós, qu'il a quittée pour s'implanter à Cuba. Il n'en fallait pas plus pour que cette commune se mette à rêver, comme l'explique El País dans un article traduit par Léna, un programme d'échange d'articles entre journaux internationaux. 

Selon le journal espagnol, Villafrechós souhaiterait pousser l'ex-PDG d'Amazon à investir dans le village. Pour mettre toutes les chances de son côté, le maire Miguel Ángel Gómez a préparé un projet "inédit en Espagne" d'une valeur de plusieurs millions d'euros. "Un grain de sable" pour la fortune du magnat des affaires mais "un montant astronomique pour la commune", peut-on lire dans l'article. Le politique attend maintenant de pouvoir le présenter aux équipes de Jeff Bezos, aux Etats-Unis, dès que la situation sanitaire le permettra.

Même s'il est conscient que son plan risque de ne pas aboutir, le maire veut tenter le coup. Et même si cela ne marche pas, la visite de Jeff Bezos aura au moins contribué à ce qu'on parle de ce village dans les médias.