Du kérosène vert en passant par les électrolyseurs : la Wallonie mise gros sur la filière hydrogène

Une enveloppe de 160 millions d’euros a été demandée par la Wallonie dans le cadre du plan de relance. On évoque la création possible de 700 à 3 400 emplois directs à l’échelle belge. En Wallonie, des entreprises comme Engie, John Cockerill ou Carmeuse ont des projets.

L’hydrogène vert est de l’hydrogène produit à partir d’électricité d’origine renouvelable. On évoque régulièrement la filière de l’hydrogène, mais il s’agit en réalité de dihydrogène (H2).
L’hydrogène vert est de l’hydrogène produit à partir d’électricité d’origine renouvelable. On évoque régulièrement la filière de l’hydrogène, mais il s’agit en réalité de dihydrogène (H2). ©Shutterstock
Le développement d’une filière d’hydrogène vert est l’un des axes forts du plan de relance remis à la Commission européenne. Il faut dire que l’Europe voit l’hydrogène vert comme une solution de décarbonation dans de nombreux domaines : l’industrie qui utilise aujourd’hui de l’hydrogène...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité