La Sonaca a dû fermer quatre usines dans le monde et licencier massivement

Le groupe aéronautique wallon Sonaca a perdu la moitié de son chiffre d'affaires en 2020 à cause de la crise dans le secteur aérien, rapporte L'Echo en citant le CEO de l'équipementier. La société à dû recourir à des licenciements massifs et à des fermetures définitives de plusieurs sites à l'étranger.

La Sonaca a dû fermer quatre usines dans le monde et licencier massivement
©BELGA
Belga

La Sonaca a vu son chiffre d'affaires se réduire de près de 50% en 2020, à environ 430 millions d'euros, selon le CEO du groupe wallon, Bernard Delvaux.

L'équipementier de Gosselies a réussi à limiter la casse financièrement et à arriver à une situation à peu près neutre en termes d'ebitda.

En Belgique, la Sonaca a eu recours au chômage économique pour près de la moitié de ses effectifs.

Dans ses usines à l'étranger, elle a dû procéder à des licenciements massifs, de l'ordre de 1.500 personnes sur un total de 3.000 pour ses implantations aux USA, au Brésil, au Mexique, au Canada et en Roumanie.

Plusieurs fermetures définitives de sites ont également eu lieu, dont celui de Chine (Sinelson Aero), situé à Tianjin, à une centaine de kilomètres de Pékin. La direction a également fermé trois implantations aux USA, dont deux sont déjà complètement vidées.

Grâce à ces économies et au support de ses actionnaires (la Région wallonne et le holding fédéral SFPI) et des banquiers, la Sonaca bénéficie d'une trésorerie qui doit lui permettre de passer à travers la crise. Sa pérennité n'est donc pas menacée, relève le quotidien.