Le vaccin unidose de Johnson & Johnson devrait être distribué à partir de fin mars

Le vaccin anti-Covid Johnson & Johnson devrait être approuvé par l'Agence européenne du médicament début mars, et distribué à partir de fin mars ou début avril.

Le vaccin unidose de Johnson & Johnson devrait être distribué à partir de fin mars
©Belga Image
La Libre Eco avec AFP

Ce feu vert de l'Union européenne sera accordé "début mars puisque l'agence du médicament européenne est en train de passer en revue toutes les informations que lui a communiquées Johnson & Johnson pour pouvoir mettre sur le marché ce vaccin", affirme la ministre déléguée à l'Industrie française Agnès Pannier-Runacher. 

Les premières doses devraient "arriver fin mars-début avril puisqu'il y a un délai pour la production des doses", cela est "encore en discussion avec le laboratoire", ajoute-t-elle.

"C'est une très bonne nouvelle parce que ce vaccin nécessite une seule dose, en revanche il est possible qu'il nécessite des rappels, nous ne le savons pas encore", prévient-elle. Les Etats-Unis ont accordé samedi une autorisation en urgence au vaccin unidose de Johnson & Johnson pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Près de 600 millions de doses de vaccins au total sont attendus en Europe d'ici fin juin.

Plus vite qu'aux Etats-Unis

"L'Europe a réceptionné 42 millions de doses de vaccins depuis le démarrage, à comparer aux 50 millions de personnes qui ont été vaccinées aux Etats-Unis, cela va très vite, c'est énorme et nous allons continuer à produire", souligne la ministre.

"Nous sommes l'un des rares pays qui serait en situation de produire 5 des 6 premiers vaccins qui seront mis sur le marché en Europe puisque nous allons produire du BioNTech/Pfizer, nous allons produire du Moderna, nous allons produire du CureVac - c'est un vaccin qui va arriver sur le marché si tout va bien au mois de mai-, et nous allons produire du Johnson & Johnson", indique encore Mme Pannier-Runacher.

"A cela s'ajoute la recherche et développement de Sanofi qui se poursuit (...) pour leur propre vaccin". Ce sont donc des "centaines de millions de doses qui vont être produites en France", ce qui est "cohérent avec les 2 à 3 milliards de doses (devant être) produites en Europe" d'ici fin 2021 comme promis par Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur.

Sur le même sujet