Virginie Marelli, experte belge en IA : "Comment recruter plus de femmes si elles ne postulent pas aux postes vacants  ?"

Virginie Marelli fait partie du cercle, encore restreint, des expertes belges en intelligence artificielle (IA). Elle occupe le poste de "IA Leader" au sein de la start-up Dataroots.

"J’espère être mise en avant pour mes compétences et non parce que je suis une femme", Virginie Marelli, AI Lead dans la start-up Dataroots.
"J’espère être mise en avant pour mes compétences et non parce que je suis une femme", Virginie Marelli, AI Lead dans la start-up Dataroots. ©D.R.

Libre Eco week-end | Face et profil

C’est peu de dire que les femmes restent encore sous-représentées dans les entreprises actives dans les nouvelles technologies et le numérique. Si on se limite aux start-up belges, plus de 80 % des fondateurs sont des hommes, âgés d’une trentaine d’années et très diplômés. Cette disparité n’est pas franchement surprenante quand on sait que la proportion de filles dans les filières Stem (s cience, technology, engineering and mathematics) avoisine à peine les 5 % des étudiants de l’enseignement supérieur en Belgique (...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet