Le fournisseur de services télécoms aux entreprises Destiny reprend la start-up montoise Faqbot

Mathis André, fondateur de Faqbot, garde le contrôle de son équipe qui va être intégrée à celles de Destiny.

Patrick Van Campenhout
Entre le patron de Destiny, Daan De Wever, et le jeune Montois, le courant est parfaitement passé, avec une même vision du développement de l’offre de Faqbot.
Entre le patron de Destiny, Daan De Wever, et le jeune Montois, le courant est parfaitement passé, avec une même vision du développement de l’offre de Faqbot.
Comme son patron Mathis André, 21 ans, la start-up montoise Faqbot a atteint l’âge adulte. Et à l’heure des choix difficiles pour la croissance à venir, ce jeune spécialiste des chatbots, ces robots conversationnels, n’a pas hésité trop longtemps. "C’était soit lever des fonds, engager cinq développeurs et retourner aux pertes alors qu’on avait atteint la rentabilité, soit s’adosser...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité