Les coulisses de l’éviction du CEO de bpost Jean-Paul Van Avermaet

Jean-Paul Van Avermaet n'est plus le CEO de bpost. Sur un siège éjectable, il a pris la porte sous l'impulsion de l'Etat belge, actionnaire majoritaire de l'entreprise. Retour sur les heures qui ont précédé le licenciement du désormais ex-patron de l'entreprise postale.

Les 11 membres du conseil sont derrière leur écran autour de 21 heures pour un conseil d’administration d'urgence. La décision de dégager M. Van Avermaet est entérinée à l’unanimité.
Les 11 membres du conseil sont derrière leur écran autour de 21 heures pour un conseil d’administration d'urgence. La décision de dégager M. Van Avermaet est entérinée à l’unanimité. ©BELGA
Ariane van Caloen et Frédéric Chardon
Le coup de téléphone a été donné dimanche soir, autour de 19 heures. La ministre de tutelle des Entreprises publiques, Petra De Sutter (Groen), a été chargée par le kern de prévenir le président du conseil d’administration de bpost, François Cornelis, de se séparer du CEO Jean-Paul Van Avermaet,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet