Le chiffre d'affaires de Brussels Airlines s'effondre de 72 %

La compagnie aérienne belge Brussels Airlines a enregistré une perte de 293 millions d'euros pour l'exercice 2020 en raison de la pandémie de Covid-19. D'après l'entreprise, l'année en cours prévoit un renforcement progressif des capacités avec une saison estivale cruciale, mais 2021 "restera très difficile".

Le chiffre d'affaires de Brussels Airlines s'effondre de 72 %
©Belga Image
La Libre Eco

En raison de l'épidémie mondiale de coronavirus, le chiffre d’affaires de Brussels Airlines a chuté de pas moins de 72 % l'année dernière, à 414 millions d'euros, contre 1,47 milliard d'euros en 2019. Le résultat d'exploitation a quant à lui baissé de 71 %, soit un résultat de 456 millions d'euros.

Pour l'année 2020, la compagnie aérienne belge accuse d'une dégringolade de 77 % du nombre de passagers. En effet, seuls 2,4 millions de personnes se sont déplacées avec Brussels Airlines. La capacité a dû être réduite de 71 % et les ventes ont chuté de 75 %.

Parallèlement, les coûts d'exploitation ont diminué de 53 %, à 749 millions d'euros, principalement en raison de la baisse des volumes. Les dépenses pour le carburant et les charges notamment ont été respectivement réduites de 74 % et 68 % par rapport à l'année précédente. De plus, ces montants compensent l'effet de la comptabilisation des provisions et des dépenses déjà engagées pour les mesures de restructuration, qui s'élèvent à ce jour à 47 millions d'euros.

Vers la rentabilité

Depuis le 1er mars, Peter Gerber est le nouveau CEO de Brussels Airlines, ainsi que CCO de l'entreprise et Lufthansa Group Chief Representative for European Affairs : "[...] J'ai l'intention de faire perdurer l’esprit passionné de Brussels Airlines pour continuer à transformer l'entreprise en une entreprise rentable".

A noter que la compagnie aérienne belge a intensifié et accéléré son plan de transformation "Reboot", en réduisant sa flotte de 25 % et ses effectifs de 20 %, grâce au soutien financier de Lufthansa. Un soutien qui s'élève à 170 millions d'euros d'injection de liquidités, dont 70 millions pour la restructuration. Dans le cadre de l'ajustement de la flotte, les droits d'utilisation de deux Airbus A330-200 et de huit Airbus A319 ont été amortis. Les objectifs de "Reboot" sont multiples, et comprennent notamment des investissements stratégiques comme sur des projets de digitalisation (nouvelle plateforme de réservation, digitalisation des opérations au sol...), le rajeunissement de la flotte ou encore la réduction des déchets.

En outre, un accord avec les partenaires sociaux de Brussels Airlines a permis à la compagnie de préserver 80 % de ses effectifs. Aujourd'hui, 18 % des 20 % de réduction des effectifs sont en place, et tous les accords ont été conclus pour réduire la flotte. De nouvelles conventions collectives de travail ont aussi été négociées avec toutes les catégories de salariés.

Enfin pour rappel, le gouvernement belge a accordé un prêt de 290 millions d'euros à l'entreprise pour surmonter la crise, dont Brussels Airlines a retiré une première tranche en décembre et une seconde en février.

Et après ?

Brussels Airlines prévoit d'augmenter progressivement sa capacité d'ici les mois de juillet et août 2021, avec un fort accent sur les voyages de loisirs et son réseau en Afrique. Toutefois, la compagnie souhaite rester flexible pour s'adapter aux besoins des clients qui se tournent de plus en plus vers les réservations de dernière minute.

Pour l'ensemble de l'année, la compagnie aérienne prévoit d'opérer à 55 % de ses niveaux de capacité de 2019.

"Une stratégie de tests et de vaccination fiable reste essentielle pour une reprise de l'ensemble du secteur de l'aviation et du tourisme", conclut Nina Öwerdieck, CFO de Brussels Airlines. Il est donc de la plus haute importance que le gouvernement belge tienne compte de l'industrie aéronautique dans son plan de relance économique. La saison estivale s'avérera très importante et nous restons prudents, car cette année restera très difficile."

Sur le même sujet