Pluriell optimise la gestion de projets dans le bâtiment

Une start-up nivelloise lance Pluriell, une plateforme collaborative de gestion et suivi pour le secteur du bâtiment.

Libre Eco week-end | La start-up de la semaine

Augmenter l’efficacité, favoriser la collaboration, optimiser la gestion de projets et le suivi de chantiers, c’est l’objectif de la start-up nivelloise Pluriell.

La gestion quotidienne d’un projet immobilier implique souvent des frustrations, des pertes de temps et un manque de collaboration entre les architectes, les chefs de projet, les clients et les autres intervenants. Tel est le constat de départ qui a poussé Renaud Croix et Nicolas Renquin à créer la plateforme Pluriell en 2019. "C’est une conclusion que l’on a tirée de notre expérience personnelle", expliquent les cofondateurs.

Précédemment actifs dans le secteur de l’IT et du numérique, les deux entrepreneurs, qui se connaissent depuis huit ans, décident de se lancer dans ce nouveau projet après la rénovation de leur maison. Ils s’entourent d’architectes et d’entrepreneurs pour développer leur solution. "C’était important de pouvoir comprendre les attentes du secteur", souligne Renaud Croix.

L’outil permet de centraliser un maximum de fonctionnalités nécessaires à la gestion des chantiers. Planning, PV, devis, administration ou tâches à accomplir… Tout est répertorié dans un espace personnalisé sur la plateforme. Le petit plus ? Le gestionnaire du projet peut ajouter n’importe quelle personne, liée de près ou de loin au chantier, à son espace afin que celle-ci puisse suivre son évolution. Un ingénieur PEB, par exemple. "Cette fonctionnalité est gratuite pour pousser à la communication et la collaboration", ajoute Nicolas Renquin. Grâce à la plateforme, tout le monde sait ce qu’il a à faire et quand il doit le faire. "Ça permet aussi aux clients de constater que le projet est peut-être bloqué car ils n’ont pas signé un document ou choisi le carrelage", précise Renaud Croix.

Les deux cofondateurs de Pluriell, Renaud Croix et Nicolas Renquin
©D.R.

Entre 20 et 35 euros par mois

Le prix de cette solution varie selon les fonctionnalités et modules activés. Il oscille entre 20 et 35 euros par mois et par utilisateur. Pour le moment, ce sont 1 000 utilisateurs (gestionnaires et acteurs extérieurs compris) qui sont actifs sur Pluriell chaque mois, dont 200 utilisateurs payants. "L’objectif est de doubler le nombre d’utilisateurs et de passer à 500 utilisateurs payants pour la fin de l’année", ajoute Nicolas Renquin.

La concurrence est présente sur le marché sous plusieurs formes, mais Pluriell estime se distinguer des autres offres par la globalité de sa solution. "Nos concurrents proposent un panier de solutions mais pas forcément dans son ensemble." Les habitudes de communication des acteurs de la construction sont également une forme de concurrence pour Pluriell, qui souhaite devenir une référence dans le domaine. "Soyons clairs, on ne veut pas supprimer les mails ou SMS", précise Renaud Croix. "Mais on veut les remplacer quand ceux-ci ne sont pas justifiés."

En termes de timing, Pluriell a fait très fort puisqu’elle a commencé la commercialisation de son produit en mars 2020, quelques jours à peine avant le confinement. "On est clairement passé entre les mailles du filet : ça n’a pas été facile tous les jours", explique Nicolas Renquin. "D’un autre côté, la crise sanitaire a mis en évidence les avantages du numérique."

Pour commercialiser sa solution, Pluriell a pu compter sur le financement d’un business angel (qui souhaite rester discret). "Il vit à Gand et est actif dans le secteur depuis très longtemps", dévoile la start-up, qui compte cinq personnes dans son équipe.

Pluriell vient d’être sélectionnée, avec huit autres start-up, pour participer à la 4e édition du "Reaktor", un programme d’accélération de start-up wallonnes et bruxelloises (La Libre en parlera dans son édition de lundi). Les cofondateurs envisagent également une levée de fonds afin de financer la croissance. "Il ne reste plus qu’à montrer qu’on a notre place", conclut Renaud Croix.

Quelques infos : 

Société : Pluriell a été fondée par Nicolas Renquin et Renaud Croix.

Investisseurs : Business angel.

Site : https://pluriell.app/

Particularité : Renaud et Nicolas parlent de Pluriell comme de leur bébé mais ils sont également tous les deux jeunes papas d’une petite Laure et d’une petite Louise nées à six mois d’intervalle.