Une filiale de Lufthansa va encore supprimer 650 emplois

Austrian Airlines (AUA), filiale du géant du transport aérien Lufthansa, a annoncé jeudi de nouvelles restructurations face à l'impact de la pandémie de Covid-19.

Une filiale de Lufthansa va encore supprimer 650 emplois
©Belga Image
La Libre Eco avec Belga

Pas moins de 650 emplois de plus vont être supprimés d'ici 2023 chez Austrian Airlines, et deux avions supplémentaires cloués au sol. La compagnie autrichienne a déjà réduit ses effectifs de 650 postes depuis le début de la crise actuelle, à travers des départs naturels, et elle va se séparer du même nombre de salariés sur les deux prochaines années.

Actuellement, un peu plus de 6.300 personnes travaillent au sein de la société, qui promet de licencier le moins de salariés possible et de recourir à des modèles de temps partiel, selon un communiqué.

Dans le même temps, deux appareils Airbus supplémentaires vont être immobilisés, a précisé AUA, dont la flotte va passer de 80 avions à 58 (au lieu du chiffre initial de 60), et ce au moins jusqu'en 2024-2025.

Reprise à l'été espérée

"La pandémie dure nettement plus que prévu, et ses effets se ressentiront pendant plusieurs années", a prévenu le PDG Alexis von Hoensbroech.

Austrian Airlines espère cependant une reprise du marché à l'été grâce aux personnes vaccinées, alors que le secteur aérien parie sur la mise en place de passeports sanitaires visant à faciliter les voyages au sein de l'UE.

Pour éviter la faillite, la compagnie avait bénéficié l'été dernier d'importantes aides publiques, comme sa maison mère Lufthansa, sauvée il y a quelques mois par le contribuable allemand et qui a accusé en 2020 une perte record.

Sur le même sujet