"En Wallonie, on préfère saupoudrer parce que c'est bon pour l'électorat plutôt qu'investir pour maintenir l'emploi"

Le manager de Food Lovers ne s'est pas senti soutenu par les autorités dans cette crise sanitaire et craint pour l'avenir de son secteur en Wallonie.

"En Wallonie, on préfère saupoudrer parce que c'est bon pour l'électorat plutôt qu'investir pour maintenir l'emploi"
©D.R.
"Comment on vit les choses ? Mal", entame Arnaud Tabery, à la tête de la société de traiteur événementiel, Food Lovers, depuis 2018. Celui qui est également porte-parole de l'Union Professionnelle des Traiteurs (UPT) a vu son activité chamboulée par la crise sanitaire sans précédent que nous connaissons. Enregistrant une perte mirobolante de son chiffre d'affaires, l'homme dynamique a pensé plus d'une fois mettre la clé sous la porte. Mais motivé...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet