IA et big data : "Avec l’impact que N-Side a aujourd’hui, je suis devenu l’inventeur que je voulais être"

En créant N-Side en 2000, Philippe Chevalier, professeur à Louvain School of Management, a donné naissance à une pépite dont on n'a pas fini de parler.

Philippe Chevalier, président et premier actionnaire de N-Side, dont plus de la moitié des entreprises du top 20 de l’industrie pharmaceutique mondiale utilise les algorithmes d’optimisation.
Philippe Chevalier, président et premier actionnaire de N-Side, dont plus de la moitié des entreprises du top 20 de l’industrie pharmaceutique mondiale utilise les algorithmes d’optimisation.

Libre Eco week-end | Le face et profil

L’aventure N-Side a démarré dans un bureau situé Place de l’Université, à Louvain-la-Neuve. Ils étaient alors trois à bord de N-Side, spin-off créée avec le soutien de l’UCLouvain : Philippe Chevalier, Yves Pochet et une jeune chercheuse. Vingt ans plus tard, seul le premier est toujours là. Celui qui enseigne à la Louvain School of Management aurait pu jeter l’éponge à plusieurs entreprises, tant le parcours de N-Side a été chahuté. Mais l’homme, à l’évidence, est persévérant.

La spin-off, spécialisée dans les techniques d’optimisation de processus industriels, s’est vite retrouvée en mauvaise posture. "En 2004, Yves Pochet

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité