Voitures électriques : augmenter l’autonomie pour faire face "à l’angoisse de la panne"

Les constructeurs mettent les bouchées doubles pour faire face à l’angoisse de la panne sèche.

Les voitures électriques sont surtout prisées par les sociétés, qui bénéficient d’avantages fiscaux.
Les voitures électriques sont surtout prisées par les sociétés, qui bénéficient d’avantages fiscaux. ©AP
Qui dit mieux ? Les autonomies des voitures électriques se sont soudainement amplifiées ces derniers jours, plusieurs constructeurs alignant pour de nouveaux modèles des chiffres prometteurs : Audi évoque une autonomie de plus de 700 kilomètres pour l’A6 e-tron. C’est même 770 kilomètres...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet