"Une guerre des prix bien réelle se prépare, mais les consommateurs n'en verront pas les effets"

Au lieu de perdre 1 % de croissance en raison de la crise, les distributeurs alimentaires en ont gagné 10. Soit une augmentation des ventes de plus de 2,2 milliards d’euros pour l’ensemble des grands distributeurs alimentaires sur le marché belge, alors que dans le même temps, le non-alimentaire perdait environ 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Charlotte Mikolajczak
Pour le CEO de Gondola : "Comme cela se fait dans l’aérien où les tarifs des sièges dépendent du remplissage de l’avion, des distributeurs vont s’organiser pour proposer des prix attractifs en fonction de la disponibilité des produits."
Pour le CEO de Gondola : "Comme cela se fait dans l’aérien où les tarifs des sièges dépendent du remplissage de l’avion, des distributeurs vont s’organiser pour proposer des prix attractifs en fonction de la disponibilité des produits." ©Gondola
Prise d’assaut comme elle l’a été l’an dernier, la grande distribution alimentaire n’a pu prendre le temps de s’adapter, ni de réfléchir à son avenir. Or, celui-ci était… mal emmanché. “En 2019, tous les indicateurs...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité