Gaëtan Servais (CEO de Noshaq): "Mithra est devenue une opportunité et non plus un risque"

Gaëtan Servais, CEO de Noshaq (ex-Meusinvest) est l'Invité Eco.

Gaëtan Servais, CEO de Noshaq (ex-Meusinvest)
©Michel Tonneau
Même s’il ne la fuit pas, Gaëtan Servais ne cherche pas la lumière des médias. C’est un homme de l’ombre. Il a œuvré, durant près de dix ans, dans les coulisses de cabinets ministériels socialistes. De quoi l’étiqueter PS… Pourtant, ce Liégeois pur jus de 52 ans, père de cinq enfants, se défend d’être “un politique”. “Lorsque j’ai été nommé chez Meusinvest en 2008, deux ou trois entrepreneurs liégeois m’appelaient le 'Chef de cabinet City Parade'! Il y a toujours eu, à mon égard, pas mal de préjugés en fonction des secteurs par lesquels je suis passé” . Lui considère ça comme une force et il a d’ailleurs transformé l’invest liégeois, devenu Noshaq, en une équipe multidisciplinaire...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet