Clarisse Ramakers, nouvelle dirigeante d'Agoria Wallonie : "Il a fallu répéter que la digitalisation ne va pas tuer les emplois, ce qui est désormais accepté"

Clarisse Ramakers a pris la tête d’Agoria Wallonie, la fédération des entreprises du secteur technologique. Les défis sont nombreux.

"Avant de parler de coût, il y a surtout le problème du manque de main-d’œuvre dans certains domaines", explique Clarisse Ramakers, dirigeante d'Agoria Wallonie.
"Avant de parler de coût, il y a surtout le problème du manque de main-d’œuvre dans certains domaines", explique Clarisse Ramakers, dirigeante d'Agoria Wallonie.
"J'ai changé d'employeur mais pas de bureau", plaisante Clarisse Ramakers, en télétravail depuis chez elle. Elle vient effectivement de quitter la direction du service d'études de l'UCM (Union...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet