SeekandCare, place de marché pour les professionnels de la santé, a démarré pied au plancher

Lancée peu avant la crise sanitaire, la plateforme dédiée au matériel médical est déjà un succès. Il s’agit maintenant de confirmer l'essai.

Pierre Collard, avec la barbe au premier rang, à côté de son associé Alexandre Dewulf et le reste de l'équipe.

Libre Eco week-end | La start-up de la semaine

SeekandCare ? "C’est l’Amazon et le Trivago du matériel médical pour les professionnels de la santé." Pierre Collard, cofondateur et CEO de SeekandCare, est déjà rompu à l’art du pitch. Il faut peu de mots, à ce diplômé en gestion (Ephec, Ichec et Solvay !) de 36 ans, pour se faire comprendre. Mais comme il parle (très) vite, il dit beaucoup de choses en peu de temps. Autre atout qui lui est aujourd’hui très utile pour parler de sa jeune pousse : il a travaillé durant près de huit ans au service communication et marketing du Chirec, le groupe hospitalier bruxellois.

La start-up qu’il a cofondée en décembre 2018 avec Alexandre Dewulf, un ami de quinze ans, est encore toute jeune. La mise en ligne de la plateforme remonte à un peu plus d’an seulement. "Nous l’avons lancée peu avant le déclenchement de la pandémie de Covid-19 en Belgique", raconte-t-il. Du jour au lendemain, le téléphone de SeekandCare a littéralement explosé. "Heureusement que nous avons pu compter sur des stagiaires parce qu’à nous deux, on n’aurait pas pu faire face à la demande", se souvient Alexandre Dewulf, 34 ans. Sorti, lui aussi, de l’Ichec, il a travaillé précédemment comme consultant dans le secteur pharmaceutique (Baxter, GSK, Agfa-Gevaert…). De deux, la start-up basée chez Cap Innove, à Nivelles, est passée à douze personnes en à peine un an de temps. Et vu le succès de la plateforme, les deux associés prévoient encore d’engager trois à quatre personnes dans les semaines et mois à venir.

Si Pierre Collard fait référence à Amazon et Trivago, c’est pour une double raison. D’une part, il s’agit d’un site de commerce en ligne où les acheteurs peuvent faire leur shopping dans un large éventail de produits. D’autre part, étant indépendante des vendeurs, la start-up propose un outil de comparaison des prix pour un même produit.

Appliqué au domaine de la santé, ce mix entre Amazon et Trivago se concrétise en une plateforme B2B qui met en présence des professionnels de la santé (généralistes, spécialistes, cliniques privées, maisons de repos, pharmaciens, dentistes, etc.) et des fournisseurs de matériel (para) médical. "Nous sommes la première place de marché au monde qui est à la fois multimarques, multiproduits et multiprix pour ce type de matériel", assurent MM. Collard et Dewulf.

Un démarrage en trombe

Très soucieux de bâtir une communauté de confiance, les deux entrepreneurs ont veillé à faciliter l’utilisation de la plateforme, à vérifier le sérieux des fournisseurs et la qualité des produits proposés (la petite cinquantaine de fournisseurs et les 105 000 références proposées sont vérifiées sur base de critères stricts et objectifs) et à sécuriser les transactions (le paiement, par exemple, ne se fait qu’une fois l’acheteur en possession du produit commandé). SeekandCare entend aussi rendre le processus d’achat de matériel médical beaucoup plus transparent d’un bout à l’autre de la chaîne de distribution. La plateforme a d’ailleurs été co-construite avec une trentaine de professionnels des soins (regroupés au sein d’une fondation qui contrôle 6 % de la start-up).

Avec le Covid, la start-up nivelloise a connu un démarrage en trombe. Masques, gels hydroalcooliques, gants, etc., se sont vendus comme des petits pains. "On a clôturé 2020 sur un montant global de transactions proche des 6 millions d’euros alors qu’on n’a pas encore eu le temps de faire du démarchage commercial. C’est ce que nous allons commencer à faire maintenant. Nous voulons aussi augmenter au maximum la gamme des références proposées et adapter toujours davantage la plateforme aux profils des utilisateurs", expliquent nos deux interlocuteurs. Pour les acheteurs, l’utilisation de SeekandCare est gratuite. La start-up se finance en prélevant une commission de 15 % auprès des vendeurs.

SeekandCare ambitionne de multiplier par 20 (!) le montant des transactions d’ici cinq ans. Pierre Collard et Alexandre Dewulf sont en train de finaliser une première véritable levée de fonds pour y parvenir.

Ce qu'il faut encore savoir

La société SeekandCare a été fondée fin 2018 par Pierre Collard (CEO) et Alexandre Dewulf (CFO).

Investisseurs: fonds propres et une trentaine de professionnels de la santé regroupés au sein d'une fondation.

Site: https://www.seekandcare.com

Particularité: SeekandCare fait partie des neuf start-up sélectionnées pour participer, jusqu’à la fin juin, à la 4e édition du programme d’accélération Reaktor. L’objectif ? Passer de start-up à scale-up. SeekandCare fait en outre partie du programme de croissance du Réseau Entreprendre Bruxelles.