Efficacité trop faible du vaccin CureVac, l'action chute en Bourse : "Il est difficile d'obtenir une efficacité élevée avec ces variants"

L'action a perdu plus de 50 % à l'ouverture de la Bourse de Francfort. La biotech est également cotée sur le Nasdaq.

Coup dur pour la biotech allemande CureVac. La firme a annoncé mercredi soir que son vaccin à ARN Messager a atteint une efficacité préliminaire contre le Covid-19 de 47 %. Si le CEO Franz-Werner Haas insiste qu'il ne s'agit que de résultats préliminaires et que "l'efficacité finale pourrait encore changer", il avance également qu'il est "difficile d'obtenir une efficacité élevée avec cette gamme de variants sans précédent".

Le taux d'efficacité ne lui permet donc pas de remplir les critères de succès pré-spécifiés. Le résultat ne s'est pas fait attendre en Bourse ce jeudi matin. Peu de temps après l'ouverture, le cours de l'action CureVac dégringolait de plus de 50 %.


Les essais cliniques de CureVac, qui a commencé le développement de son vaccin en même temps que BioNtech/Pfizer et Moderna et basé sur la même technologie, portent sur 40.000 volontaires en Europe et en Amérique latine.

Parmi ceux-ci, un total de 134 cas de patients ayant contracté le Covid ont été étudiés, explique le communiqué et 124 ont été séquencés pour identifier les variants à l'origine de chaque infection. Or un seul cas s'est avéré être la souche originale du SRAS-CoV-2, tandis que "plus de la moitié des cas (57 %)" ont été causés par des variants considérés comme préoccupants par l'OMS.

Contrat sur 405 millions de doses avec l'UE

La Commission européenne a signé un contrat avec CureVac portant sur l'achat de 405 millions de doses de son vaccin. Reste à voir ce que va donner l'analyse finale des résultats. Pour rappel, la firme s'est associée au géant allemand Bayer et suisse Novartis pour les phases de production et de commercialisation. La firme développe également une autre version de son vaccin qui devrait améliorer l'efficacité face aux variants mais la mise au point est moins avancée.

"CureVac développe en partenariat avec GSK des candidats vaccins Covid-19 de seconde génération. Ces candidats sont basés sur de nouvelles bases d'ARNm et comprennent des variantes potentielles dans des formats de vaccins multivalents ainsi que des vaccins combinés pour une protection potentielle contre plusieurs maladies infectieuses en un seul vaccin (...). CureVac et GSK prévoient de faire progresser le candidat vaccin de deuxième génération vers les tests cliniques au cours du troisième trimestre de 2021, dans le but d'introduire le vaccin en 2022, sous réserve de l'approbation des autorités réglementaires", annonce encore la firme dans un communiqué.

Sur le même sujet