Belfius et Ethias ne veulent plus assurer les pensions complémentaires des agents de la fonction publique

Ce vendredi, un courrier conjoint des deux institutions, dont on rappellera qu’elles sont détenues à 100 % par l’État, annonce qu’elles dénoncent le contrat-cadre qui les lient aux communes pour les pensions complémentaires du personnel statutaire. Quelque 100 000 travailleurs des pouvoirs locaux (communes, CPAS, provinces, hôpitaux publics, etc.) sont concernés.

placeholder
© BELGA
C’est une véritable bombe que la banque Belfius et l’assureur Ethias ont déposée sous la table du gouvernement. Ce vendredi, un courrier conjoint des deux institutions, dont on rappellera qu’elles sont détenues à 100 % par l’État, annonce qu’elles dénoncent le contrat-cadre qui les...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité