Apple soupçonné de "pratiques anti-concurrentielles" en Allemagne

Le gendarme allemand de la concurrence a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête contre l'américain Apple pour "d'éventuelles pratique anticoncurrentielles", sur la base d'une nouvelle loi renforçant les pouvoirs d'action contre les géants du numérique.

Apple soupçonné de "pratiques anti-concurrentielles" en Allemagne
©Belga Image
La Libre Eco avec Belga

Après Facebook, Amazon et Google, "une procédure" a été "engagée contre la société technologique Apple en vertu des nouvelles règles antitrust applicables aux groupes numériques", a annoncé dans un communiqué l'office allemand anti-cartel.

"L'Office a reçu plusieurs plaintes contre d'éventuelles pratiques anticoncurrentielles", du groupe a précisé l'institution."L'enquête portera principalement sur le fonctionnement de l'App Store, car dans de nombreux cas, il permet à Apple d'influencer les activités de parties tierces", a indiqué Andreas Mundt, le président de l'Office.

Le gendarme allemand de l'antitrust se saisit ainsi des compétences élargies dont il dispose depuis une nouvelle loi sur la concurrence adoptée par l'Allemagne en début d'année.

Les autorités devront déterminer si l'entreprise bénéficie d'une "importance primordiale sur les marchés".

Interdiction de l'autoréférencement

De cette qualification découle certaines obligations spécifiques, comme "l'interdiction de l'autoréférencement", ou de la mise en place de "barrières à l'entrée" sur ses plateformes.

Cette loi vise essentiellement les géants du numérique, accusés de profiter d'une position de quasi monopole, grâce à des plateformes où elles édictent leurs propres règles.

L'App Store est ainsi la seule plateforme de téléchargement d'applications disponible sur les appareils vendus par Apple. Cette situation lui octroie une "position de pouvoir difficile à attaquer pour d'autres entreprises", selon l'office anti-cartel.

L'ouverture de cette enquête intervient alors que les autorités de la concurrence en Europe et aux États-Unis se mobilisent contre les géants du numérique. Le groupe américain fait face aux États-Unis à un procès intenté par l'éditeur de jeux en ligne Epic Game, qui l'accuse d'abus de position dominante, sur sa plateforme App Store.

L'éditeur du jeu phénomène Fortnite voudrait notamment qu'Apple autorise des plateformes alternatives sur ses Iphone, afin d'ouvrir le marché de la distribution d'application.

Sur le même sujet