Proximus renonce à déménager son siège social

L'entreprise va réaménager en profondeur le bâtiment actuel.

placeholder
© Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Proximus ne changera finalement pas le lieu de son siège alors que l'opérateur télécom réfléchissait à quitter les tours qu'il occupe près de la gare du Nord de Bruxelles. L'entreprise va vendre le bâtiment actuel, qui sera rénové puis dont la moitié de la superficie sera ensuite louée, annonce-t-elle lundi. Trois candidats ont été présélectionnés pour concevoir les futurs bureaux et le promoteur chargé de développer devrait être choisi d'ici fin 2021 ou début 2022. Le projet de création devrait s'achever entre fin 2025 et fin 2026. 

Il y a quelques mois, Proximus avait annoncé son intention de transformer ses bureaux physiques à Bruxelles, dont la superficie avoisine les 105.000 m2, en un site plus vert, plus petit, de type "campus", mieux adapté à la collaboration et au travail hybride. L'opérateur avait organisé une procédure d'appel d'offres entre février et avril.

Le comité exécutif a finalement retenu le consortium "DWNTWN-4-Proximus", Immobel et Whitewood Capital, dont les offres en vue de la création d'un nouvel environnement de travail correspondaient le mieux à la vision de l'entreprise.

Co-création

Un processus de co-création va à présent débuter avec les promoteurs sélectionnés, qui devrait se conclure par la vente de l'ensemble du bâtiment. Ce dernier sera ensuite rénové afin de trouver "un juste équilibre" entre les besoins de Proximus en tant que locataire partiel et l'adaptation des autres parties de l'immeuble pour un usage mixte.

L'objectif du réaménagement est d'offrir un environnement de travail optimal pour les travailleurs, notamment grâce à l'emplacement "imbattable en termes d'accessibilité par les transports en commun" du siège actuel. Le futur bâtiment disposera d'espaces collaboratifs, de coins informels et de zones vertes pour améliorer le bien-être des collaborateurs et stimuler les contacts interpersonnels.

"Dans un contexte où les formes de travail hybrides gagnent en importance, notre intention est de créer un campus digital à l'épreuve du temps à Bruxelles, connecté à un réseau national de hubs locaux. Le réaménagement de nos espaces de travail actuels s'inscrit également dans notre ambition de devenir véritablement circulaire et nous aidera à réduire à zéro nos émissions de gaz à effet de serre pour nos propres activités d'ici 2030", affirme Guillaume Boutin, CEO de Proximus.

Cela en réduisant la consommation d'énergie grâce à un monitoring énergétique intelligent et à une planification prédictive de la consommation, en fonction du taux d'occupation du bâtiment. Mais aussi en n'occupant plus que la moitié de la superficie de bureaux, en recyclant au maximum les matériaux, en explorant davantage d'autres principes circulaires et en restant à proximité de la gare du Nord pour maximiser de la sorte l'attractivité des transports en commun pour se rendre au bureau.

Le choix de rester dans le bâtiment actuel est enfin l'occasion pour l'opérateur de montrer son engagement dans la revitalisation du quartier Nord de Bruxelles.

Sur le même sujet