La pénurie de puces pourrait encore handicaper le secteur automobile jusqu'en 2023

La pénurie de puces n'en finit pas de perturber la sortie des voitures des usines, avec deux usines belges encore à l'arrêt cette semaine.

L’usine Volvo de Gand est une nouvelle fois à l’arrêt, cette semaine, en raison de l’absence d’approvisionnement de puces.
L’usine Volvo de Gand est une nouvelle fois à l’arrêt, cette semaine, en raison de l’absence d’approvisionnement de puces. ©BELGA
La pénurie de puces n’en finit pas de perturber la production du secteur automobile,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité