Voici la liste des métiers en pénurie en Wallonie

Le Forem a publié, mercredi, la nouvelle liste des fonctions critiques et des métiers en pénurie en Wallonie.

placeholder
© Shutterstock
La Libre Eco

Elle comprend 126 fonctions- une de plus que l'an passé -, dont 76 métiers en pénurie de main-d'œuvre. Le secteur de la construction, avec 41 fonctions, est le plus représenté. La liste comprend 50 fonctions critiques et 76 métiers en pénurie de main-d'œuvre, pour lesquels un manque criant de candidats a été identifié. Alors que 22 métiers de la liste précédente ne se retrouvent plus dans la nouvelle (ergothérapeute, peintre industriel, géomètre, sableur?), 23 y font leur apparition. C'est le cas, entre autres, de chef de projet informatique, délégué commercial en biens de consommation, planificateur de production ou encore motion designer, précise le Forem. 

 
Par ailleurs, c'est le secteur de la construction qui est le plus représenté dans la liste avec 41 métiers, dont 7 nouveaux métiers qui étaient absents de la liste 2020 (conducteur de grue télescopique, chapiste, vitrier, fontainier, isolateur de gros œuvre et toiture, monteur d'échafaudages et bétonneur).
Ce secteur "propose de nombreuses opportunités d'emploi et voit ses besoins en main-d'œuvre croître, notamment en raison des nombreux chantiers en cours et à venir à la suite des divers plans d'investissements et de relance gouvernementaux", analyse le Forem, dont 55% des formations métiers - 193 sur 352 formations proposées - concernent désormais des métiers en pénurie. 
 
"Cette liste des métiers en pénurie permet au Forem d'adapter son offre de formations, de façon à proposer des formations innovantes et répondant aux besoins du marché de l'emploi. De nouvelles formations, comme celle d'isolateur de gros œuvre et toiture ou encore de motion designer, enrichissent régulièrement le catalogue proposé. Toutes n'ont qu'un objectif : outiller au mieux les demandeurs d'emploi afin qu'ils puissent décrocher rapidement un travail", poursuit l'organisme régional. 
 
Ce dernier rappelle enfin que pour encourager les demandeurs d'emploi à se former à l'un des métiers identifiés dans la liste des métiers en pénurie, une prime de 350 euros - l'Incitant + - est octroyée aux demandeurs d'emploi qui ont entrepris et réussi une formation menant à une fonction critique ou à un métier en pénurie et répondant à certains critères (e35h/semaine minimum et pour une durée d'au moins 4 semaines). Près de 10.000 demandeurs d'emploi en ont déjà bénéficié.