Michael O'Leary (Ryanair): "Les syndicats belges sont un peu fous. Les travailleurs devraient avoir du bon sens"

 Le CEO veut “rétablir la connectivité” de la Belgique mais estime être lésé par les décisions européennes et rejette les demandes des syndicats belges, qu'il estime exagérées.

Michael O'Leary, CEO du groupe Ryanair, à Bruxelles pour promouvoir la "relance estivale" et la "connectivité" en Belgique.
Michael O'Leary, CEO du groupe Ryanair, à Bruxelles pour promouvoir la "relance estivale" et la "connectivité" en Belgique. ©Belga
"Nous voulons plus de créneaux de vols… Mais nous n’arrivons pas à les obtenir !”. Michael O’Leary, CEO du groupe Ryanair, est remonté. Alors qu’il est venu à Bruxelles jeudi pour promouvoir ses nouvelles liaisons entre Bruxelles ou Charleroi et Héraklion, Santorin, Zakynthos (Grèce) et Zagreb (Croatie), il...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet