Découvrez toutes les infos start-up de la semaine

Chaque semaine, La Libre Eco vous propose un tour d'horizon des informations start-up passées inaperçues.

C.D. et P.-F.L.
Découvrez toutes les infos start-up de la semaine
©Shutterstock

Reaktor 4

La 4e édition du Reaktor, programme d'accélération de start-up piloté par Engine, s'est clôturé cette semaine lors du traditionnel "Demo Day". Réunies à Namur, au sein de l'ancien pavillon belge de l'exposition universelle de Milan, les neuf start-up du Reaktor ont eu l'opportunité de "pitcher" devant un parterre de partenaires et d'investisseurs. Plusieurs d'entre elles ont annoncé leur intention de lever des fonds dans les tout prochains mois. Pour SeekandCare, ce devrait même être beaucoup plus rapide. La start-up fondée par Pierre Collard et Alexandre Dewulf est en train de finaliser une importante levée de fonds. Pluriell a profité du Reaktor pour boucler un premier tour de financement (de l'ordre de 250.000 euros). InnoRehab, de son côté, est à la recherche de 450.000 euros pour financer sa Wheeleo, la première canne à roulettes à offrir un appui constant au sol. La start-up Heat Me, qui a propose une plateforme intégrée pour organiser le travail des chauffagistes et plombiers, cherche un montant du même ordre. Little Guest, déjà plus avancée dans en termes de business, prévoit aussi de relever des fonds en vue d'attaquer le marché anglophone. On peut encore épingler les Sagacify, avec son produit Skwiz (traitement automatisé de documenrs), et Digital-Meeting, toutes deux en quête de fonds pour accélérer leurs activités. "Depuis le lancement du premier Reaktor en 2018, les start-up participantes ont levé un total de 14,2 millions d'euros", s'est félicité Joseph D'Ippolito, coordinateur du Reaktor au sein d’Engine. Vous pouvez retrouvez toutes les informations sur le Reaktor 4 sur lalibre.be et dans La Libre Eco du 19 juin.

Citizenfund

La coopérative de financement participatif Citizenfund nous annonce avoir investi dans deux nouvelles start-up: Ma Ferme et BPart. Autre bonne nouvelle pour Citizenfund: elle vient de recevoir la confirmation que finance&invest.brussels avait décidé d'investir 150.000 euros dans son fonds à impact avec son mécanisme "CoopUs".

StarTalers

Le fonds d'investissement liégeois Leansquare (groupe Noshaq) est entré au capital de StarTalers, une start-up luxembourgeoise cofondée par Gaëlle Haag et Thierry Smets. Il s'agit de la deuxième augmentation de capital pour cette jeune pousse qui se positionne comme la “meilleure amie financière des femmes” qui veulent investir avec un impact sociétal et environnemental positif. Ce second tour de table, d'un montant de 820.000 euros, doit permettre à StarTalers la jeune pousse de lancer prochainement son application Capitana. Outre l'apport de Leansquare, les nouveaux fonds ont été réunis principalement auprès des actionnaires historiques: la Bourse de Luxembourg, Seeder Fund et des business angels (belges, luxembourgeois et français).

VIVES Inter-University Fund

LMO, société développant des technologies de propulsion spatiale de haute précision, basée au Luxembourg et au RoyaumeUni, vient d'obtenir un financement auprès de VIVES Inter-University Fund (IUF), le véhicule d’investissement initié par l’UCLouvain, et d’investisseurs privés luxembourgeois. Le financement, dont le montant n'a pas été communiqué, va fournir un levier supplémentaire à LMO pour progresser dans sa mission visant la durabilité et la sécurité d'un nombre croissant de satellites dans l'espace. Doté de 32 millions d'euros, le fonds VIVES IUF intervient dans des spin-offs de l’UCLouvain ou de ses universités partenaires (KULeuven, Université de Paris Diderot Descartes, Université de Wageningen et Université du Luxembourg) et dans des startup situées dans un périmètre déterminé de Louvain-la-Neuve. "LMO est notre premier investissement au Grand-Duché. Cette jeune entreprise développe des technologies de pointe permettant de répondre à un des défis majeurs de l’espace, à savoir une meilleure gestion des satellites en activité et au terme de leur mission. Le résultat sera une réduction de l’impact environnemental à travers un meilleur contrôle des débris dans l’espace", indique Philippe Durieux, directeur général de VIVES. Les fondateurs de LMO sont Michel Poucet (CEO) et Marcos Damian Perez (CTO).