Une société américaine s'empare de la pépite liégeoise Aerosint

Aerosint, start-up fondée en 2016, a développé une technologie d'impression 3D "multi-poudres" et "multi-matériaux".

Aerosint, dont le siège se trouve à Hertsal, fonctionnera comme une filiale à part entière de Desktop Metal.
Aerosint, dont le siège se trouve à Hertsal, fonctionnera comme une filiale à part entière de Desktop Metal. ©Shutterstock
Edouard Moens de Hase, cofondateur et directeur général d'Aerosint, start-up liégeoise spécialisée dans l'impression 3D "multi-poudres" et "multi-matériaux", l'a annoncé ce lundi sur LinkedIn : Aerosint vient d'être acquise par Desktop Metal, une société de Burlington, dans le Massachusetts,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet