L'entreprise de vaccins Moderna utilise des structures d'évasion fiscale

Le fabricant de vaccins Moderna utilise des structures d'évasion fiscale pour transférer ses bénéfices vers la Suisse et l'État américain du Delaware, selon des recherche menée par SOMO en coopération avec Wemos.

La Libre Eco
L'entreprise de vaccins Moderna utilise des structures d'évasion fiscale
©Shutterstock

L'Union européenne a commandé pour 10,3 milliards de dollars de vaccins contre le coronavirus à la société pharmaceutique, tandis que les États-Unis ont commandé des vaccins pour 7,5 milliards de dollars. Un contrat divulgué entre Moderna et la Commission européenne montre que les paiements pour les vaccins commandés par l'UE vont à une filiale récemment établie à Bâle.

La Suisse est connue pour ses faibles taux d'imposition et ses arrangements fiscaux secrets, il est donc impossible de savoir exactement combien d'impôt Moderna paie en Suisse.

De plus, les brevets du vaccin de Moderna sont déposés au Delaware, un Etat américain qui n'impose pas les revenus provenant d'actifs incorporels, tels que les brevets.

Au total, 1,5 milliard de doses du vaccin Moderna ont été commandées pour 2021 et 2022, dont 460 millions de doses pour l'UE et 500 millions pour les États-Unis. Cela coûtera à l'Union européenne 10,3 milliards de dollars et aux États-Unis 7,5 milliards de dollars. L'étude estime que la société générera quelque 18,4 milliards de dollars de revenus grâce aux ventes de vaccins contre le coronavirus en 2021 seulement.