Le ministre Clarinval annonce un droit passerelle "interruption forcée" pour les indépendants frappés par les intempéries

Face à la situation météorologique inédite traversée par la Belgique, les pouvoirs publics viennent déjà d'annoncer des mesures de soutien aux indépendants.

Le ministre Clarinval annonce un droit passerelle "interruption forcée" pour les indépendants frappés par les intempéries
©BELGA
François Thys

A la suite des intempéries sans précédent qui frappent la Belgique depuis deux jours, les politiques n'ont pas tardé à réagir. Le ministre fédéral des Indépendants et des PME, David Clarinval, a d'ores et déjà annoncé un droit passerelle "interruption forcée" pour les entrepreneurs touchés.

"À peine sortis d'une crise sanitaire sans précédent, nos indépendants sont maintenant confrontés à de nouvelles difficultés. Certains d’entre eux sont à nouveau contraints de cesser leurs activités. D'énormes dégâts matériels sont à déplorer. Il est essentiel pour moi de leur apporter un soutien rapide et facilement accessible", a indiqué le ministre Clarinval.

Concrètement, "les travailleurs indépendants touchés qui ne bénéficient pas déjà du double droit passerelle de crise ou du 'droit passerelle baisse du chiffre d’affaire' en raison du COVID pourront faire appel au droit passerelle 'interruption forcée' (catastrophe naturelle). Le montant de la prestation est proportionnel à la durée de l’interruption par période de 7 jours consécutifs (application du troisième pilier du droit passerelle classique)", détaille le communiqué. 

La mesure s’accompagnera également d'une dispense des cotisations sociales pour le troisième trimestre de 2021.