Boeing 737 : inspection générale pour plus de 2500 appareils américains

L'autorité américaine de l'aviation FAA rapporte qu'il pourrait y avoir un défaut dans un commutateur de pression sur l'avion.

La Libre Eco avec Belga
Boeing 737 : inspection générale pour plus de 2500 appareils américains
©Shutterstock

Plus de 2 500 Boeing 737 aux États-Unis doivent être contrôlés. L'autorité américaine de l'aviation FAA rapporte qu'il pourrait y avoir un défaut dans un commutateur de pression sur l'avion. La FAA n'a aucune autorité sur les autres pays, mais il est probable que les 737 seront également contrôlés dans le reste du monde. Au total, 9 315 avions sont concernés dans le monde. S

elon la FAA, le risque de défaillance d'un pressostat est beaucoup plus élevé que ce que l'on pensait auparavant, ce qui constitue un risque pour la sécurité. Si la pression dans le cockpit chute, les pilotes peuvent rapidement perdre conscience lorsqu'ils volent à haute altitude. Ils doivent ensuite mettre un masque à oxygène en quelques dizaines de secondes. Dans le passé, cela a conduit à plusieurs accidents d'avion.

En août 2005, par exemple, un avion affrété par Helios s'est écrasé dans une montagne au nord de la capitale grecque Athènes. Une enquête a montré par la suite que la pression de l'air dans l'avion avait baissé en raison d'une erreur des pilotes. En conséquence, les 121 passagers ont perdu connaissance. L'avion a continué à voler sans direction jusqu'à ce qu'il tombe en panne de carburant.

Interrupteurs à pression

Selon Reuters, la directive de la FAA visant à tester les interrupteurs à plusieurs reprises et à les remplacer en cas de défaut a été émise à la suite d'un rapport en septembre, selon lequel les deux interrupteurs à pression ont refusé de fonctionner sur trois avions différents lors d'un test.

Boeing dit soutenir la directive de la FAA, "qui rend obligatoire l'intervalle entre les inspections que nous avons imposé en juin". La directive de la FAA ne fait pas mention de problèmes avec les interrupteurs pendant un vol.

C'est un autre problème des avions Boeing. Il a été annoncé en début de semaine que l'avionneur livrera cette année beaucoup moins de 787 Dreamliners que prévu. Un défaut de fabrication a été découvert dans l'avion près du nez. Le 737 MAX a été cloué au sol pendant plus d'un an après deux crashs causés par un système informatique.