Annulations à la chaîne et dégâts matériels, le tourisme pâtit des inondations : "On vit au jour le jour, c’est une catastrophe"

Les clients se sont directement tournés vers les restaurants, hébergements et centres de loisirs.

placeholder
© Belga Image
A.Ma et C.M.
Plus qu’ailleurs, campings, gîtes, maisons d’hôtes, secondes résidences, hôtels, restaurants, cafés… se concentrent le long des cours d’eau pour répondre à la demande des touristes. Ils sont donc aux...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet