Le géant américain Intel planifie un rachat à 30 milliards de dollars

La faisabilité de l'opération de rachat de GlobalFoundries est pour le moment incertaine.

placeholder
© Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

Le géant américain des semi-conducteurs Intel est en discussion pour racheter GlobalFoundries dans une opération à environ 30 milliards de dollars, selon le Wall Street Journal, qui permettrait à l'Américain de dynamiser sa production en pleine période de pénurie mondiale.

La faisabilité de l'opération est pour le moment incertaine, GlobalFoundries pouvant également décider d'effectuer une introduction en Bourse au lieu de se vendre, précise le quotidien des affaires américain citant des sources proches du dossier.

Interrogé par l'AFP, Intel n'a pas souhaité faire de commentaire dans l'immédiat. Son titre prenait 0,82 % dans les transactions précédant l'ouverture de Wall Street.

Le groupe avait annoncé, plus tôt cette année, son intention d'investir plus de 20 milliards de dollars dans deux nouvelles usines en Arizona et pour renforcer la production en Occident.

GlobalFoundries est aujourd'hui détenu par Mubadala Investment, une société d'investissement appartenant au gouvernement d'Abou Dabi. Il compte parmi ses clients Advanced Micro Devices, AMD, son ancienne maison-mère, et concurrente d'Intel.

Plusieurs secteurs industriels, comme l'automobile, font face à une pénurie sans précédent de puces électroniques.

Dans le sillage de plus d'une année de pandémie de Covid-19, les fabricants de semi-conducteurs ont donné la priorité aux ordinateurs et autres appareils électroniques, en forte demande pour le télétravail ou le divertissement à domicile.

Le gouvernement américain fait donc pression sur les fabricants aux Etats-Unis pour moins dépendre des producteurs en Asie.

Sur le même sujet