Barco : les raisons du changement au top

Un tandem va diriger l’entreprise technologique flamande, durement impactée par le Covid.

Barco : les raisons du changement au top
© BELGA

L'entreprise coutraisienne Barco ouvre traditionnellement durant le mois de juillet le bal de la publication des résultats semestriels. Ce sera encore le cas ce lundi et les investisseurs et analyses financiers y apporteront une attention encore plus particulière que d’habitude.

Il faut dire que Barco a annoncé vendredi dernier en fin de journée un changement de management majeur. Exit le CEO, depuis 2016, Jan De Witte qui a annoncé sa démission avant le week-end. 

Le conseil d’administration de l’entreprise technologique flamande a en effet décidé de le remplacer par deux co-CEO, Charles Beauduin, actuel président du conseil, et An Steegen, Chief Technology Officer chez Umicore mais qui était déjà présente dans le conseil d’administration de Barco. Les deux personnalités connaissent donc très bien la maison. Ils commenceront respectivement le 1er septembre et le 1er octobre.

placeholder
© IPM


Un nouveau souffle technologique

Comment expliquer ce changement de management? Dans son communiqué officiel, Barco ne s’étend pas trop sur le sujet. 

Mais on sait que la machine Barco grippe depuis un bon moment. Alors qu’elle était encore au début de l’année 2020 une “success story” technologique au nord du pays, consacrée par un beau parcours boursier et une entrée dans le Bel 20, Barco a été frappé par la crise du Coronavirus qui a fragilisé ses différentes activités. 

Celle liée aux projecteurs digitaux déployés dans les salles de cinéma a ainsi été frappée de plein fouet par la fermeture des salles obscures. D’autres solutions technologiques - le groupe est notamment actif dans les systèmes de visioconférence et dans le secteur de la santé dans la radiologie- ont également pâti des différents confinements et du recul de l’activité économique. 

Les analystes s’attendent à ce que Barco ne retrouve pas ses niveaux d’avant-crise avant 2023. Sur le plan boursier, le ressac a été violent: après avoir flirté avec la barre des 35 euros en février 2020, le cours s’est effondré à un peu plus de 13 euros en octobre de l’an dernier avant de remonter quelque peu pour atteindre 21,90 euros vendredi dernier.

Le conseil d’administration a donc visiblement estimé qu’il était temps de redonner du souffle...technologique à Barco en nommant à sa tête le tandem Beauduin/Steegen.

 Comme le rappelait la presse flamande ce week-end, Charles Beauduin est l’un des entrepreneurs à succès de la dernière décennie: il fait de la société de machines textile Vandewiele, achetée avec son père, un des leaders mondiaux. Au point que certains observateurs se demandent si un rapprochement stratégique entre Barco et Vandewiele ne serait pas dans les cartons.

An Steegen, elle, avant de travailler chez Umicore a travaillé au développement de la technologie des puces chez IBM pendant dix ans à New York puis à l’Imec, institut de recherche mondialement connu basé à Louvain et notamment spécialisé dans la micro-électronique. "Avec ce choix, Barco est plus que jamais engagé sur le terrain de l’innovation, de la croissance et l’entrepreneuriat”, soulignait Barco vendredi soir dans son communiqué.