Bone Therapeutics épinglée pour manquements dans la communication sur plusieurs études cliniques

La FSMA a épinglé plusieurs manquements dans la communication de Bone Therapeutics.

Bone Therapeutics épinglée pour manquements dans la communication sur plusieurs études cliniques
© Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

L'Autorité des services et marchés financiers (FSMA) a infligé une amende de 500.000 euros à la société de biotechnologie cotée en Bourse Bone Therapeutics en raison de manquements dans sa communication, a-t-elle annoncé mardi. En tant que société cotée, la société basée à Gosselies (Charleroi) est tenue de rendre publiques dès que possible les informations privilégiées qui la concernent directement, rappelle le gendarme boursier. Elle doit également s'abstenir de toute manipulation de marché, et notamment de diffuser des informations qui donnent ou sont susceptibles de donner des indications fausses ou trompeuses en ce qui concerne l'offre, la demande ou le cours d'un instrument financier.

Or, la FSMA a épinglé plusieurs manquements dans la communication de Bone Therapeutics, en 2016 et 2017, au sujet de plusieurs études cliniques de développement de produits. "Ces manquements concernent, notamment, la publication tardive d'une décision d'arrêt de la préparation d'une étude clinique dont le lancement avait été préalablement annoncé ou encore l'absence de communication au sujet d'importants problèmes de recrutement de patients rencontrés dans le cadre de deux autres études cliniques et de l'échec de tentatives d'accélération du recrutement", précise l'Autorité financière dans un communiqué.

"En outre, à l'occasion de plusieurs communications, la société a informé le marché des développements dans les différentes études en cours, sans jamais évoquer les difficultés dont question ci-avant", poursuit la FSMA, qui considère dès lors que Bone Therapeutics a donné "une image faussée au marché et diffusé des informations qui donnaient ou étaient susceptibles de donner des indications fausses ou trompeuses".

Bone Therapeutics a collaboré à l'instruction de la FSMA qui s'est soldée par un règlement transactionnel prévoyant notamment le paiement d'un montant de 500.000 euros et une publication nominative sur le site web du gendarme boursier.

Sur le même sujet