Jeff Bezos offre 2 milliards de dollars à la Nasa pour aller sur la Lune en 2024

Les États-Unis veulent ensuite utiliser l'expérience acquise pour préparer une mission habitée vers Mars dans les années 2030.

Jeff Bezos offre 2 milliards de dollars à la Nasa pour aller sur la Lune en 2024
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Le milliardaire Jeff Bezos a proposé de couvrir 2 milliards de dollars (près de 1,7 milliard d'euros) des coûts de la Nasa pour retrouver l'éligibilité à un important contrat de construction d'un véhicule d'alunissage. Cela permettrait aux astronautes d'atteindre la surface lunaire en 2024. Les États-Unis veulent ensuite utiliser l'expérience acquise pour préparer une mission habitée vers Mars dans les années 2030. 

En avril, l'Agence spatiale américaine a attribué le contrat de 2,9 milliards de dollars à SpaceX, la société d'Elon Musk. La Nasa a donc rejeté l'offre de la société Blue Origin de Bezos. Elle n'a pu attribuer le contrat qu'à une seule entreprise, et non à deux comme prévu initialement, en raison d'un manque de financement. L'organisation spatiale n'a reçu que 850 millions de dollars sur les 3,3 milliards qu'elle avait demandés au Congrès pour la construction du module lunaire.

Dans une lettre ouverte à la Nasa, Bezos écrit maintenant que Blue Origin "comblera le déficit de financement en renonçant à des paiements au cours des deux prochaines années fiscales, à hauteur de 2 milliards de dollars, pour remettre le programme sur les rails. Cette offre n'est pas un report, mais une renonciation pure et simple et permanente à ces paiements", peut-on lire.

Lobbying

Depuis que Blue Origin n'a pas réussi à remporter l'appel d'offres de la Nasa, elle a exercé un lobbying frénétique pour faire annuler cette décision, qui a conduit le Sénat américain à adopter un projet de loi allouant 10 milliards de dollars au système d'atterrissage habité. Toutefois, ce projet de loi est toujours en instance à la Chambre des représentants et est qualifié de "sauvetage de Bezos" par ses détracteurs.

Selon Jeff Bezos, l'un des avantages du système d'atterrissage Blue Moon, qui a été construit par sa société, est l'utilisation d'hydrogène liquide comme carburant. L'hydrogène liquide peut être extrait de la glace lunaire, ce qui correspond aux projets de la Nasa d'utiliser la Lune pour ravitailler les fusées destinées à des opérations plus lointaines dans le système solaire. Le milliardaire a ajouté que l'entreprise testera son atterrisseur en orbite à ses propres frais.

Sur le même sujet