Une nouvelle usine à 27 millions à Beerse pour récupérer plus de métaux précieux

La nouvelle usine sera le siège d'un procédé qui devrait permettre l'extraction plus rapide d'un plus grand nombre de métaux précieux, tels que l'or et l'argent. ..

Une nouvelle usine à 27 millions à Beerse pour récupérer plus de métaux précieux
© Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Le transformateur de métaux allemand Aurubis va investir 27 millions d'euros dans une nouvelle usine de recyclage sur son site de Beerse. L'usine ASPA traitera les boues anodiques, un produit intermédiaire précieux issu du raffinage électrolytique du cuivre, provenant des sites de recyclage de Beerse et de Lünen, en Allemagne. Le nouveau procédé devrait permettre l'extraction plus rapide d'un plus grand nombre de métaux précieux, tels que l'or et l'argent, et la récupération complète de l'étain dans la boue d'anode, a annoncé la société dans un communiqué de presse mercredi. 

Le recyclage des métaux devient de plus en plus complexe. Le nombre de métaux présents dans les biens électroniques de consommation mis au rebut, tels que les smartphones ou les ordinateurs portables, a augmenté de façon spectaculaire et la conception de ces appareils devient de plus en plus complexe. "Grâce à l'ASPA (Advanced Sludge Processing by Aurubis, nvdr), notre production à Beerse deviendra plus rapide et plus efficace, et avec moins de pertes de métaux précieux", explique Heiko Arnold, COO d'Aurubis. Selon M. Arnold, le projet crée de nouveaux emplois et accroît l'importance de l'usine pour l'ensemble du groupe.

Aurubis a acquis le site de Beerse après avoir racheté la société de recyclage belgo-espagnole Metallo. L'usine de Beerse traite environ 250 000 tonnes de matériaux recyclés par an. Elle en tire des métaux, des produits métalliques et des minéraux.

La construction de la centrale devrait commencer au deuxième trimestre de 2022 et la mise en service au début de 2024.

Sur le même sujet