Engie revoit en hausse ses prévisions 2021 après un semestre solide

Engie a annoncé vendredi avoir engrangé un bénéfice net de 2,3 milliards d'euros au premier semestre, contre un résultat nul un an plus tôt, et relevé ses objectifs annuels, profitant de la bonne santé de plusieurs de ses activités.

Engie revoit en hausse ses prévisions 2021 après un semestre solide
© BELGA
La Libre Eco avec AFP

Le groupe vise désormais un résultat net récurrent (hors exceptionnels) entre 2,5 et 2,7 milliards d'euros pour cette année, contre 2,3 à 2,5 milliards attendus auparavant, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Engie évoque ainsi plusieurs facteurs favorables: ses réacteurs nucléaires en Belgique qui ont atteint des niveaux de disponibilité très élevés (92% au premier semestre 2021 contre 66% au premier semestre 2020), des températures plus froides en France au premier semestre et la hausse des prix de l'électricité.

Le groupe a ainsi "largement" compensé l'impact de l'épisode de froid extrême qui a frappé le Texas en février, qui a affecté son activité dans les renouvelables.

"Une performance opérationnelle solide et l'amélioration de la situation sanitaire nous ont permis de réaliser une très forte croissance de nos résultats financiers au cours du premier semestre", a salué la directrice générale, Catherine MacGregor.

Le chiffre d'affaires du premier semestre a pour sa part progressé de 13,9% à 31,3 milliards d'euros, profitant de l'amélioration sur le front de la pandémie de Covid-19, des températures froides et de hausses de cours.

Le géant de l'énergie a également progressé dans sa stratégie et son plan de cessions, avec la vente de 11,5% du gestionnaire du réseau de transport de gaz français GRTgaz à la Caisse des dépôts et CNP Assurances, qui lui permettra de réduire sa dette financière nette d'1,1 milliard d'euros.