Le business des abbayes : Floreffe, d’Esperanzah aux redevances sur la bière et le pain de sœur Marguerite...

À la manœuvre à l’abbaye de Floreffe, une antenne de l’évêché de Namur, propriétaire, et deux ASBL, emphytéotes.

Aerial,View,Of,Floreffe,Abbey,During,Summer,Day,,Belgium.,Old
© Shutterstock
Les dernières notes d'Esperanzah résonnent encore entre les murs de l'abbaye de Floreffe qui l'a accueilli ce week-end. Un festival test (sans distanciation sociale ni masque) avec une jauge fixée à 5 000 personnes armées d'un "Covid Safe Ticket". "Le site s'est transformé en fort retranché, raconte...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité