Hitachi en passe de racheter les systèmes ferroviaires de l'entreprise française Thales pour plus d'1,6 milliard d'euros

Thales entend ainsi concentrer ses activités sur trois secteurs précis.

Hitachi en passe de racheter les systèmes ferroviaires de l'entreprise française Thales pour plus d'1,6 milliard d'euros
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Le conglomérat industriel japonais Hitachi a annoncé mercredi être entré en négociations exclusives avec le français Thales pour lui racheter son activité dans les systèmes de signalisation ferroviaire, pour une valeur d'entreprise de 1,66 milliard d'euros. Le prix final de la transaction sera fixé ultérieurement, et l'opération devrait être finalisée d'ici début 2023, sous réserve de l'approbation des autorités réglementaires concernées, a précisé Hitachi dans un communiqué.

L'activité mondiale "Systèmes de transport terrestre" (GTS) de Thales a généré un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros en 2020, soit environ 10 % des ventes totales du groupe tricolore.

Implantée dans 42 pays, cette division dispose de trois sièges en Allemagne, en France et au Canada et comprend 9 000 salariés.

"Avec ce mouvement stratégique important, nous allons pouvoir nous concentrer sur le développement de trois grandes activités de hautes technologies en croissance à long terme" et capables de générer des marges "à deux chiffres", a souligné le PDG de Thales, Patrice Caine, cité dans un communiqué séparé du groupe français.

Thales entend se concentrer sur trois grands marchés : l'aérospatial, la défense et sécurité ainsi que le secteur de la sécurité numérique.

Hitachi de son côté est déjà un géant mondial intégré de l'industrie ferroviaire, mais GTS va lui offrir une présence géographique complémentaire à la sienne dans ce segment (Japon, Italie, Royaume-Uni et Etats-Unis), et devrait aussi lui permettre d'accélérer la transformation numérique de ses activités dans le domaine.