Le leader mondial de l'eye tracking acquiert la société wallonne Phasya

Spécialiste mondial de l'eye tracking, Tobii fait l'acquisition de Phasya pour améliorer son système de surveillance des conducteurs.

Jérôme Wertz, CEO, et Clémentine François, CTO/CSO et cofondatrice de Phasya.
© Phasya
Fleur Olagnier

L'entreprise wallonne Phasya a développé un logiciel basé sur de l'intelligence artificielle qui permet de monitorer les états physiologiques et cognitifs. En d'autres termes, le logiciel analyse les signaux biométriques tels que l'oculométrie ou la fréquence cardiaque, afin de détecter les états tels que la somnolence, la distraction ou la charge cognitive.

La spin-off de l'université de Liège, créée en 2014, vient d'être rachetée par le Suédois Tobii, leader mondial de l'eye tracking.

Tobii ambitionne de se servir des algorithmes de l'entreprise wallonne pour améliorer son système de surveillance des conducteurs, dont la commercialisation à grande échelle est prévue pour 2024 ou 2025. D'autres utilisations sont également au programme, dans les domaines de la réalité virtuelle, réalité augmentée, recherche scientifique ou jeux vidéo, en lien avec la tech ou encore l'aviation.

Prix d'achat maximum de 4 millions

"En tirant parti de l'organisation et de la solide expérience de Tobii en matière de développement d'entreprises, l'équipe et les solutions de Phasya atteindront leur plein potentiel", commente Jérôme Wertz, le CEO de Phasya.

Tobii paiera un prix d'achat maximum d'environ 4 millions d'euros, dont environ 2 millions d'euros dépendront de la performance de Phasya au cours des cinq prochaines années. Tobii a l'intention de régler cette acquisition en espèce, en utilisant des fonds existants.

Sur le même sujet