La filiale belge de l'organisateur de voyages Hillman, qui a repris une partie de Thomas Cook, dépose le bilan

Hillman Travel, la société qui a repris une partie de Thomas Cook en 2019, dépose le bilan de ses magasins belges.

La filiale belge de l'organisateur de voyages Hillman, qui a repris une partie de Thomas Cook, dépose le bilan
©BELGA

En raison de la crise du coronavirus et de problèmes d'assurance, elle n'a vendu aucun voyage dans son réseau de magasins. La famille Bergmann évoque une perte de plusieurs centaines de milliers d'euros, mais il n'y a pas de clients lésés. Le voyagiste a été créé après la fermeture de 91 filiales de Thomas Cook Retail Belgium en 2019, à la suite de la faillite de la multinationale britannique. La société espagnole Wamos a repris une soixantaine de magasins, tandis que Hillman Travel a repris les activités de 31 agences. Cette dernière a créé plusieurs filiales et avait l'ambition de vendre des voyages en Belgique dans des dizaines de magasins.

Mais la crise sanitaire a mis un sérieux coup de frein à l'activité et l'entreprise n'a finalement pas réussi à souscrire une assurance insolvabilité. Les organisateurs de voyages en ont besoin pour opérer sur le territoire belge, afin que les consommateurs ne soient pas impliqués dans des difficultés financières.