Disney a le sourire jusqu'aux (grandes) oreilles : son bénéfice net était proche du milliard de dollars lors du dernier trimestre

Pour le troisième trimestre de son exercice décalé, Disney fait état d'une excellente performance. Le retour des visiteurs dans ses parcs et la forte hausse des abonnés à ses plateformes numériques ont tiré les résultats du groupe vers le haut.

La bande à Mickey a enregistré un chiffre d'affaires de 17 milliards de dollars au cours du dernier trimestre.
©ABACAPRESS
La Libre Eco avec Belga

Disney compte désormais 116 millions d'abonnés à sa plateforme de streaming vedette, Disney+, bien au-delà des attentes du marché, d'après le communiqué de résultats de groupe américain publié jeudi. Les analystes escomptaient seulement entre 113 et 114 millions d'adhérents. Le chiffre est suivi de près, comme un baromètre de la capacité du service à croître malgré la sortie progressive de la pandémie, qui a largement contribué à son succès depuis son lancement fin 2019.

"Nos plateformes marchent très bien", s'est félicité le patron de la firme, Bob Chapek. "Nous avons désormais 174 millions d'abonnements en tout à Disney+, ESPN+ (sports, ndlr) et Hulu, et de nombreux nouveaux contenus sur le point d'être diffusés".

L'empire du divertissement a aussi ravi les investisseurs avec 17 milliards de dollars de chiffre d'affaires et 923 millions de profits d'avril à juin, au lieu de la perte nette de 4,7 milliards de dollars à la même période l'année dernière, quand la crise sanitaire heurtait de plein fouet ses parcs d'attraction et croisières. Au troisième trimestre de son exercice décalé, sa division "parcs, expériences et produits dérivés" est enfin revenue dans le vert depuis le début de la pandémie, notamment grâce à la levée partielle des restrictions dans les parcs d'attraction en Floride et en Californie, même s'ils fonctionnent toujours avec des capacités limitées.

L'activité a engrangé 4,3 milliards de dollars de revenus, contre 1,1 milliard il y a un an. La propagation du variant Delta affecte néanmoins Disney, qui a ré-imposé fin juillet le masque à ses visiteurs dans les endroits fermés de ses parcs d'attraction.