Près d'un tiers des employés de Mecamold (Herstal) menacé de licenciement

Ce licenciement collectif a pour objectif de maintenir l'entreprise à flot, explique la direction.

Basée à Herstal, l'entreprise fabrique des moules de pneus.
© Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

La direction de Mecamold, société spécialisée dans la fabrication de moulage pour pneumatiques, a annoncé mardi lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire son intention de procéder à un licenciement collectif de 29 personnes "afin de lui assurer un avenir". "Dans les jours qui suivent, nous allons poursuivre le dialogue en vue de répondre aux questions et d'aboutir, dans les meilleurs délais à des accords sur notre plan de sauvegarde et sur la possibilité, nonobstant la situation de l'entreprise, de maintenir 69 emplois à Herstal", explique la direction dans un communiqué.

La société qui ne compte qu'un client dit avoir "trouvé un terrain afin de construire un avenir" et "mettre fin à nos litiges passés". Le volume de production a néanmoins dû être adapté à la baisse, un tiers de production en moins, "afin de nous aligner avec la nouvelle stratégie industrielle de ce groupe", précise Mecamold qui indique aussi vouloir trouver d'autres clients afin de ne plus être dépendant d'un seul.

Parallèlement, Mecamold explique que l'amélioration de ses lignes actuelles de production et l'acquisition de nouveaux équipements vont se poursuivre.

"Depuis la sortie de Mecamold du groupe Bridgestone en 2018, notre situation financière s'est fortement dégradée. Nous n'avons pas pu renouer avec la rentabilité. La nécessaire mais difficile restructuration fin 2018 afin de rendre Mecamold pérenne ainsi que la pandémie du Covid ont évidemment été des éléments jouant fortement en notre défaveur", explique encore la société.

Début 2019, une grève de deux mois et demi avait touché l'entreprise qui avait annoncé une première restructuration. En février, 19 emplois sur 54 menacés avaient pu être sauvés. Trente-cinq personnes avaient perdu leur emploi.